14 avril 2017

liens sur les chansons de Angelo Branduardi

Pas le temps de vous trouver toutes les paroles dans une langue que je connais trop peu. Je vous copie des liens des chansons qui me plaisent dans l'oeuvre de Angelo Branduardi. Mes préférées Si può fare -> https://www.youtube.com/watch?v=RY_yGsDTHb8 Va où le vent te mène -> https://www.youtube.com/watch?v=-9c17Q8h_y4 Cogli la prima mela -> https://www.youtube.com/watch?v=-Q5MYn4F-zQ Français Alla Fiera Dell' Est / A la foire de l'Est -> https://www.youtube.com/watch?v=KaCxJyaMHgs La série des nombres ->... [Lire la suite]
Posté par timolea à 18:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 avril 2017

Vanita de vanita

Vai cercando qua, vai cercando là, ma quando la morte ti coglierà che ti resterà delle tue voglie? Vanità di vanità. Sei felice, sei, dei piaceri tuoi, godendo solo d'argento e d'oro, alla fine che ti resterà? Vanità di vanità. Vai cercando qua, vai cercando là, seguendo sempre felicità, sano, allegro e senza affanni... Vanità di vanità. Se ora guardi allo specchio il tuo volto sereno non immagini certo quel che un giorno sarà della tua vanità. Tutto vanità, solo vanità, vivete con gioia e semplicità, state buoni se potete... tutto il... [Lire la suite]
Posté par timolea à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 avril 2017

Le seigneur des Baux

  Dans son château le Seigneur des Baux prend la pluie au visage Dans son château le Seigneur des Baux prend la pluie au visage Passent dix-mille sentinelles en criant sur la terre le Chant de la nuit des Lumières la mort des murs de pierre Dans son château le Seigneur des Baux prend la pluie au visage Passent les souvenirs de glace des chiens et de leurs chasses Sur le lit brisé de la dame Des cendres et plus de flamme Feu et rumeurs, murailles pâles danses et couleurs qui pétillent Feu et rumeurs, murailles grises dans ton... [Lire la suite]
Posté par timolea à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 avril 2017

Ce que sait le sherpa

Méfie-toi de ce qui brille petite fille, Des mots sérieux que tu te ne comprends pas Quelqu'un viendra entre Mars et jonquilles Te raconter ce que l'aveugle voit La neige des sommets lointains où tout brille La mie de pain et l'eau claire que tu bois Viendront un jour t'expliquer petite fille Te raconter ce que l'aveugle voit Que passent, bleues, les heures Tout arrive et arrivera Et tu verras Tu verras ce que voit le Sherpa Tu verras Tu verras ce que l'aveugle voit Et tu sauras ce que sait le Sherpa…Peu importent les heures Que le... [Lire la suite]
Posté par timolea à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 avril 2017

Si può fare

  Si può fare, si può fare  si può prendere o lasciare  si può fare, si può fare  puoi correre, volare.  Puoi cantare, puoi gridare  puoi vendere, comprare  puoi rubare, regalare  puoi piangere, ballare.    Si può fare, si può fare  puoi prendere o lasciare  puoi volere, puoi lottare  fermarti e rinunciare.    Si può fare, si può fare  puoi prendere o lasciare  si può crescere, cambiare  continuare a navigare.    Si può fare, si... [Lire la suite]
Posté par timolea à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 avril 2017

Sans aucun doute (les murailles de Massada)

Sans aucun douteL'enfant voit fuir sur le ruisseau son bateauSans aucun douteL'enfant laisse à l'eau du caniveau son bateauAventuriers, corsaires, matelotsMontrez-lui la routeQu'il porte les couleurs du ruisseauSur la mer RougeL'enfant qui voit fuir son bateau sur l'eau du ruisseau…Ruisseaux des champs, tristes caniveauxL'enfant s'évade et voit déjàSur le pont de son bateau de boisLes murailles de MassadaDemain, les voiles il relèveraPour croiser seul devant le détroitSur le pont de son bateau il voitToute la chaîne de l'HimalayaSans... [Lire la suite]
Posté par timolea à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 février 2017

Confession d'un malandrin

Je passe les cheveux fous dans vos villages la tête comme embrasée d’un phare que l’on allume Aux vents soumis je chante des orages aux champs labourés la nuit des plages. *** Les arbres voient la lame de mon visage où glisse la souillure des injures Je dis au vent l’histoire de ma chevelure qui m’habille et me rassure. *** Je revois l’étang de mon enfance où les roseaux et toutes les mousses dansent et tous les miens qui n’ont pas eu la chance d’avoir un fils sans espérance. *** Mais ils m’aiment comme ils aiment la... [Lire la suite]
Posté par timolea à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 décembre 2014

A la foire de l'est

À la foire de l'est pour deux pommes Une petite taupe mon père m'avait acheté À la foire de l'est pour deux pommes Une petite taupe mon père m'avait acheté Soudain la chatte mange la taupe Qu'à la foire mon père m'avait achetée Soudain la chatte mange la taupe Qu'à la foire mon père m'avait achetée À la foire de l'est pour deux pommes Une petite taupe mon père m'avait acheté Soudain la chienne Mord la chatte Qui mangeait la taupe Qu'à la foire mon père m'avait achetée À la foire de l'est pour deux pommes Une petite taupe mon père... [Lire la suite]
Posté par timolea à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 décembre 2014

Va où le vent te mène

Belle dans la poussière des rails Laisse tomber l'éventail Va où le vent te mène Va où le vent te mène, Va où le vent te mène, vaDanse la, la vie qui t'aime au rythme du monde qui va Oublie les mots qui t'enchaînent Va où le vent te mène, va Belle dans la nuit claire des voiles oublie le gouvernail, Va où le vent te mène, va où le vent te mène, Va où le vent te mène, vaSerre le bien fort dans tes bras le premier qui te sourira et bon vent si tu t'en vas Va où le vent te mène,va Danse la, la vie qui t'aime au rythme du monde qui va... [Lire la suite]
Posté par timolea à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 décembre 2014

la demoiselle marchant sur le ruisseau

C'est la demoiselle Marchant sur le ruisseau Qui t'a rendu bien malade. Elle t'a pris ton ombre, ton rire, ta joie. Et ne reviendra pas. Dans le grand silence. Des souvenirs perdus. Tu trembles et tu t'agites. Tu veux ton enfance, ton ombre, ta voix. Elles ne reviendront pas. C'est la demoiselle. Marchant sur le ruisseau. qui t'a rendu bien malade. elle t'a pris ton ombre, ton rire, ta voix. Mais qui te les rendra?  https://www.youtube.com/watch?v=hC4pdLyj_Y8  
Posté par timolea à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,